Bienvenue sur le site officiel de

POURANG

Illusionniste Mental

« On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux… » Le Petit Prince

LABYRINTHE – Les Couloirs de L’Infini

Mise en scène : Jan OLSZEWSKI

Avec : Mélanie SURIAN – Florence LEROY GAUSSEN – Jan OLSZEWSKI

À la Comédie de Paris

du 9 avril au 26 Juin 2019

Mardi et Mercredi à 19H30 

Réservation

« Labyrinthe, les couloirs de l’Infini » n’est pas qu’un show de mentalisme haut de gamme. Ce spectacle allie le mystère à l’humour, la féerie poétique à l’esthétique, les tours de force aux talents de conteur. Car ce show, qui se tient à la Comédie de Paris, est d’abord une belle histoire qui traverse le temps, depuis l’Antiquité avec le mythe du Minotaure jusqu’à nos jours dans le cerveau humain, en passant par l’époque Victorienne qui fut marquée par les meurtres de Jack l’Éventreur en 1888. Alors que trois comédiens jouent plusieurs personnages au long de ces trois chapitres, Pourang va et vient dans le labyrinthe de son histoire qu’il a écrite avec Jan Olszewski. Avec un humour « so british » et respectueux, il s’amuse avec les spectateurs volontaires qu’il a convoqués sur la scène pour exécuter avec eux des numéros étourdissants. La mise en scène artistique et léchée de Jan Olszewski, les costumes d’époque de Laure Nourri, les créations lumière de Jérôme Beunier et les créations musicales de Christopher Pimond habillent ce show de mentalisme d’un supplément d’âme qui donne envie de se perdre dans ce labyrinthe hors du temps.
Le spectacle s’ouvre sur Posthémos. C’est notre guide dans le chapitre I, il nous narre la genèse du labyrinthe dans lequel Thésée entrera pour tuer le Minotaure. À ce moment-là, le fil d’Ariane n’est encore qu’une pelote que les spectateurs se passent en attendant le stop d’une volontaire désignée dans le public. Celle qui aura cette pelote en main au stop fatidique fera son choix entre la couleur rouge et la couleur noire de deux boîtes disposées sur une table. Pourang devra suivre ce choix, quitte à se faire transpercer la main ! Mais ce n’est qu’un avant-goût des qualités étonnantes de « devin » qu’exerce l’artiste. De tour en performance, le temps avance jusqu’en 1888. C’est le chapitre II et le labyrinthe des choix, ceux qu’il faut faire et qui ne connaissent point de retour. Le temps a fait un bond de géant dans l’époque Victorienne. C’est la nuit du 9 novembre 1888. Mary Jane Kelly, prostituée de son état, va être massacrée dans les ruelles sombres de Whitechapel. C’est la cinquième et la dernière victime de Jack l’Éventreur. Pourang a rassemblé six suspects, piochés dans la salle. Ce soir-là, c’est un enfant, discipliné et émerveillé, qui campera avec brio et malice l’inspecteur Frederick Abberline. Et qui désignera avec Pourang ceux qui ne sont pas coupables.
Sur le principe du labyrinthe aux formes multiples, selon les chapitres, Pourang s’est inspiré « De l’arbre au labyrinthe » d’Umberto Eco pour écrire et concevoir son spectacle de mentalisme. Vu tour à tour comme « unicursal », « maniériste » et « réseau », le labyrinthe se déploie dans toutes ses dimensions spatio-temporelles, tant philosophiques que métaphysiques. Pour servir ces différences, trois histoires jouées par Mélanie Surian, Florence Leroy Gaussen et Jan Olszewski, des comédiens inspirés qui vous entraînent dans leur monde fantastique dès les premiers mots. Pourang a eu la brillante idée de concevoir son show comme un film aux moult effets scéniques dont l’histoire avance avec les numéros de mentalisme et la participation active de volontaires parmi le public. Enthousiastes, ceux-ci s’insèrent dans le décor et tiennent le rôle que le magicien leur a octroyé. De nombreux numéros, qui laissent pantois, émaillent ce spectacle enchanteur. Mais n’en révélons rien pour garder l’effet de surprise. Tout ce qu’il faut savoir, c’est que la performance de Pourang provoque l’admiration et la stupeur. On ne peut croire qu’il ne s’agit là que de magie et de beaucoup de travail !
5 Mai 2019

Avec son spectacle emprunt de mystère, Pourang, nous invite dans un dédale de tours dont il a le secret. Il utilise à la fois le mentalisme et la logique, le tout saupoudré de magie pour nous épater. Gentiment moqueur et adroit homme de spectacle, il utilise les spectateurs comme intermédiaires pour délivrer une performance super sympathique. Il prend visiblement plaisir à partager ce moment avec son public.
Dès le début, l’ambiance est posée, entre mythes inquiétants et humour contre-balançant les ténèbres. La mise en scène de Jan Olszewski prend forme pour donner vie à de petites introductions théâtrales qui mènent tout droit au déploiement du talent de Pourang qui s’y connaît pour nous faire croire à l’incroyable.
Les compères de Pourang, Mélanie Surian, Florence Leroy Gaussen et Jan Olszewski, posent les contextes en interprétant des rôles différents connectés aux époques choisies. Les textes de Pourang et Jan Olszewski s’accordent avec la thématique et l’atmosphère voulues. 
De ce fait, l’ensemble est fluide, visuellement cohérent et constant dans sa volonté d’apposer une empreinte originale à ce spectacle. Les trois chapitres rythment le déroulement en lui donnant une dynamique qui permet de nous garder concentrés sur le fil d’Ariane conducteur qui nous entraîne peu à peu vers la sortie du labyrinthe.
C’est avec un cœur d’enfant enthousiaste qu’il faut aborder cette proposition d’illusion, car vous risquez fort de vous retrouver sur scène pour être le témoin, voire le cobaye consentant, de la prestidigitation de Pourang. Si vous aimez être surpris alors vous passerez un très bon moment en compagnie de cette attachante équipe d’artistes qui nous partage leur passion et nous donne le sourire.
18 Mai 2019

Un spectacle à 19 H 30 pour un moment de trucage, de magie ou de faculté paranormale ?
On en sort, réjoui et estomaqué, en se disant mais « comment est-ce possible » et avec de quoi alimenter des conservations plusieurs heures d’affilée.
Alors de quoi s’agit-il ?
Sur scène, Pourang, médecin urgentiste la nuit, est mentaliste quand il se produit.
Mais au fond, le mentalisme qu’est-ce que c’est ?
Définition de Wikipédia : Le mentalisme est un art du spectacle qui consiste à créer l’illusion de facultés paranormales ou d’une spécialisation dans la maîtrise des capacités mentales humaines (la télépathie, la psychokinésie, l’hypermnésie, clairvoyance, etc.), dans l’objectif de divertir un public.
Alors bien sûr, on s’interroge. Tel numéro, d’accord: il y avait peut-être une caméra….Tel autre à base de chiffres et de cartes peut très bien résulter de combinaisons mathématiques. Tel autre encore provenait peut-être d’un souffle……. Bref, l’esprit carbure…..
Mais quand même comment fait Pourang lorsqu’il devine le nom du personnage historique trouvé par un couple ? Comment fait Pourang lorsqu’il devine le nom et l’âge d’un proche auquel pense un homme monté sur la scène ? Est-il bien un spectateur anonyme ? Comment fait Pourang pour trouver les 3 mots qui racontent un souvenir d’enfance inscrits sur un papier par des spectateurs là aussi ?
On peut lui faire le reproche de trouver trop vite parfois, de ne pas donner l’impression qu’il se concentre profondément ou de ne pas se montrer assez théatral dans l’exercice de ses fonctions paranormales.
Le thème du « Labyrinthe » qui sert de scénario au déroulement de toutes ces illusions n’apporte pas grand chose au spectacle par ailleurs.
Mais ces remarques mises à part, courez vite voir Pourang à la Comédie de Paris. Vous passerez un excellent moment. Pour ma part, je vais y retourner pour essayer de percer quelques uns de ses mystères.
15 Avril 2019

« Le Mystère est beaucoup plus fascinant que toute explication rationnelle, car ce que l’on ne comprend pas, stimule notre imagination… »

Spectacles : Illusions Mentales

Événementiel

Soirées Gala

BIOGRAPHIE

Je m’intéresse à la magie depuis mes années universitaires et me suis spécialisé, il y a une quinzaine d’années dans le mentalisme de spectacle.

Cette branche de l’art magique, tellement passionnante, est encore peu connue du grand public mais j’essaie de la faire découvrir au plus grand nombre au travers des spectacles que j’ai créés depuis 2011.

Je ne suis ni voyant, ni mage, ni médium. Mes spectacles sont faits pour divertir et surprendre, tout en racontant une histoire! Les numéros sont différents des numéros de prestidigitation que vous avez peut être l’habitude de voir.

Je joue essentiellement sur vos perceptions extra sensorielles par différentes méthodes qui font intervenir la psychologie, la suggestion et la lecture de certaines pensées, mais, toujours dans le but d’offrir un spectacle divertissant.